blog image

Des faits principaux

  • Des études approuvent que chaque an, 303000 bébés meurent avant d’atteindre les 28 jours à cause d’anomalies congénitales

  • Ces anomalies peuvent être la cause principale d’incapacité à long terme ayant des conséquences plus au moins importantes pour les sujets atteints, leurs familles, le système de traitement et de la société.
  • Les troubles congénitaux graves les plus fréquents sont les malformations congénitales du cœur et du tube neural et le syndrome de Down.
  • Plusieurs causes sont à l’origine de l’anomalie congénitale (des facteurs génétiques,  infectieux  et encore environnementaux), mais plus souvent il est complexé de cerner la cause spécifique. 
  • Quelques anomalies peuvent être prévenues à travers la vaccination, l’administration suffisante d’acide folique ou d’iode au moyen de l’enrichissement des aliments de base, ou de la fourniture de compléments alimentaires et de traitements prénatals appropriés sont les bases de la prévention.

Les anomalies congénitales sont les causes principales du pourcentage de la mort, des maladies chroniques, et d’incapacité de l’enfant dans plusieurs pays. En effet, l’Assemblée mondiale de la Santé a mis en place une résolution sur les malformations congénitales, en faisant appel à tous les Etats Membres à promouvoir la prévention primaire et la santé des enfants qui souffrent des anomalies congénitales.

Définition

Les anomalies congénitales, autrement nommées troubles congénitaux ou malformation congénitales. Elles peuvent être définies comme  fonctionnelles ou structurelles à savoir les troubles métaboliques qui submergent lors de la vie intra utérine et peuvent être assimilés, avant la naissance, à la naissance ou après au cours de la vie.

Causes de risque

Bien que les causes principales de l’anomalie congénitales ne puissent pas être identifiées, toutefois il existe  des facteurs connus :

Facteurs socio-économiques et démographiques

Les malformations congénitales sont très réputées dans des familles et des pays à ressources étroites. En effet, environ 94%  des cas d’anomalies congénitales graves surviennent dans des pays qui ont des revenus faibles ou la mère s’expose davantage à une malnutrition ainsi qu’à des facteurs capables d’induire un développement prénatal anormal ou d’augmenter la répercussion, les acteurs infectieux et l’alcool  également. En effet, il faut noter qu’un âge maternel avancé augmente le risque d’anomalie chromosomique, avec le syndrome de Down, alors qu’un jeune âge maternel provoque le risque d’anomalie congénitale.  

Infections

Certaines infections maternelles à l’instar de la syphilis et la rubéole sont des facteurs essentiels d’anomalie congénitale dans les pays à revenu faible.

Causes environnementales

L’exposition de la mère à quelques pesticides et certains produits chimiques  la prise de certains médicaments, l’alcool, le tabagisme, ainsi que l’exposition aux radiations pendant la grossesse augmente le risque d’avoir un fœtus affecté par une anomalie congénitale.

Préventions

Des mesures préventives de santé publique menées par les services  de traitements prénatals réduisent la fréquence des anomalies congénitales.

  • L’amélioration de régime des femmes tout le long de leur vie reproductive, aviser à l’apport approprié dans leur régime des vitamines et des minéraux  et surtout l’acide folique, au moyen du compléments  alimentaires oraux quotidiens ou de l’enrichissement d’aliments de base à savoir la farine, le blé et le maïs
  • L’exposition des femmes enceintes à des médicaments ou à des rayonnements médicaux doit être justifiée
  • L’ablation de consommation des produits nocifs, notamment l’alcool
  •  Un contrôle régulier de diabète avant la conception ou pendant la grossesse
  • Eviter l’exposition à des éléments dangereux à l’instar des métaux lourds, pesticide pendant la grossesse
  • L’amélioration de la couverture vaccinale, contre le virus de la rubéole pour les enfants et les femmes
  • Fortifier la formation du personnel de santé  et d’autres personnes intéressées par la promotion de la prévention des malformations congénitales.

Détections

Les traitements avant et autour  la conception, fusionnant les pratiques de base  en santé reproductive, avec le dépistage génétique médical et le conseil. Par ailleurs, il est possible d’effectuer un dépistage pendant les trois périodes énumérées ci-dessous :

  • Avant la conception, il sert à repérer les personnes exposées à un risque de troubles spécifiques qui peuvent les transmettre à leurs enfants, il vise à vérifier les antécédents familiaux
  • Dépistage autour de la conception, les caractéristiques maternelles peuvent augmenter les risques et les résultats de dépistage doivent être usés afin d’offrir des soins appropriés en fonction du risque détecté.
  • Le dépistage néonatal comprend l’examen clinique et la recherche des problèmes hématologiques, métaboliques, et hormonaux. En effet, le dépistage qui concerne la surdité et les malformations cardiaques, et également l’identification précoce d’anomalies congénitales facilitent les traitements de survie. 

 

Neila

neila

Votre assistante médicale

Demander devis

Réseaux sociaux