blog image

Il est maintenant bien établi que la nutrition est non seulement un moyen de soutenir l’organisme, mais aussi de contribuer au maintien de la santé elle-même. Au contraire, une alimentation saine et correcte peut être un soutien valable pour la prévention de nombreuses maladies, même graves. 

C’est le cas de la vitamine A qui, selon une étude récente, pourrait être un excellent allié pour les personnes souffrant de diabète.

Un précurseur de la vitamine A au profit de la vue

Dans une étude récente publiée dans The American Journal of Pathology, les chercheurs ont mis en évidence la corrélation entre les niveaux sanguins du chromophore 9-cis-rétinien (un précurseur de la vitamine A) et le développement de la rétinopathie diabétique chez les souris de la souche Akita, utilisée comme modèle expérimental pour l’étude du diabète de type 1. 

Un groupe de souris a reçu un chromophore 9-cis-rétinien et un second groupe un placebo. Les paramètres liés à la vision et à la fonction rétinienne tels que la réponse à l’électrorétinogramme (ERG), la mort des cellules rétiniennes et le stress oxydatif ont ensuite été évalués. Les auteurs ont ensuite constaté une amélioration significative de la capacité visuelle des souris qui avaient reçu le chromophore par rapport à celles qui avaient reçu le placebo. 

La conclusion est évidente : la prise de cette molécule serait donc associée à une réduction du risque de développer une rétinopathie diabétique.

Rétinopathie diabétique : qu’est-ce qui l’a déclenche ?

La rétinopathie diabétique est une pathologie micro-vasculaire qui se développe généralement comme une complication du diabète compromettant la fonction de la rétine et, par conséquent, ayant un impact négatif sur la vision. 

Selon certaines études, la faible quantité de rétinol disponible, et par conséquent de vitamine A, pourrait être l’un des facteurs de risque qui expose certains diabétiques à l’apparition de cette grave maladie oculaire. 

Dans le cas du diabète, en effet, l’hyperglycémie fait que le foie libère moins de rétinol dans le sang que le corps n’en a besoin, ce qui a des conséquences négatives sur la santé des yeux. En outre, la forte concentration de glucose dans le sang peut provoquer une obstruction des microvases sanguines de la rétine associée à une dégénérescence de la vision.

La vitamine A et le mécanisme de la vision

La vitamine A joue un rôle essentiel dans le fonctionnement de la rétine, car elle participe au mécanisme qui permet la conversion des stimuli lumineux en impulsions nerveuses, qui sont ensuite transmises au cerveau, qui les retravaille et les transforme en images. 

En particulier, la vitamine A contribue à la synthèse d’une protéine qui, associée à la 11-cis-retianale, permet à l’œil de voir. 

Les auteurs de l’étude ont noté qu’une diminution de la vitamine A, et donc du 11-cis-rétinien, pourrait être associée à une pathologie diabétique chez les souris modèles étudiées. En outre, les chercheurs soulignent que le diabète entraîne une carence en vitamine A qui, à son tour, provoque des dommages à la capacité visuelle avant même que les dommages vasculaires à la rétine ne soient visibles.

Le métabolisme de la vitamine A et où la trouver

Notre corps est capable de produire de la vitamine A de deux manières : en partant directement du rétinol, qui est stocké dans le foie puis libéré dans le sang afin de maintenir une concentration adéquate pour l’accomplissement de ses fonctions, ou en partant des caroténoïdes, qui sont métabolisés en rétinol dans l’intestin. Le rétinol qui en résulte est également stocké dans le foie. 

Notre organisme n’est pas capable de produire de la vitamine A de manière autonome, mais doit la puiser dans les aliments qui en contiennent, comme les œufs, le lait et ses dérivés, les fruits et les légumes riches en caroténoïdes comme les carottes, les abricots, les baies et les tomates : en bref, les fruits et légumes de couleur orange-rouge-violet. 

Neila

Votre assistante médicale

Demander devis

Réseaux sociaux