blog image

L’ulcère de l’estomac : qu’est ce que c’est ?

Autrement  appelé ulcère gastrique et ulcère duodénal, qui se forme dans le duodénum (la première  zone de l’intestin grêle), qui sont des tourments ouverts dans la muqueuse du tube digestif plus au moins profondes. En effet,  ces plaies causent des douleurs par ce qu’elles entrent  directement en contact avec l’acide qui se trouve dans le tube digestif. Une situation qui se compare à l’application d’un tampon d’alcool sur une éraflure.

Le terme « ulcère gastroduodénal » fusionne, à cause de la similitude de leurs manifestations, l’ulcère gastrique et l’ulcère duodénal. On note 10% de la population des pays industrialisés souffrent d’un ulcère.  Par ailleurs, les personnes âgées de 40 ans et plus sont les plus influencées.  Les ulcères de duodénum sont dix fois plus fréquents que les ulcères de l’estomac.

Les causes de l’ulcère duodénal

La bactérie Helicobacter pylori (H. Pylori), c’est une bactérie qui survit à l’acidité est la cause principale de l’ulcère. De plus elle provoque d’environ 60% 80% des ulcères de l’estomac et de 80% à 85% des ulcères duodénaux. Ces bactéries pénètrent la couche de mucus qui protège l’estomac et l’intestin fragile à l’acidité et qui perturbent ce mécanisme protecteur chez certaines personnes. Toutefois, on note que dan les pays industrialisés 20% des personnes à l’âge de 40 ans et moins possèdent cette bactérie dans leur tube digestif. Une échelle qui arrivent jusqu’au 50% chez les plus de 60 ans. On estime 20% qui ont cette bactérie souffriront d’un ulcère pendant leur vie.

La prise d’anti-inflammatoires non stéroïdiens à savoir l’aspirine, l’Advil, et le Motrin est le deuxième facteur principal d’ulcère du tube digestif.

On note aussi  d’autres causes :

  • Une éclosion excessive d’acide par l’estomac issue du tabac, à une consommation excessive de l’alcool, à cause d’une dépression, à une prédisposition héréditaire.
  • Une brûlure plus au moins grave, des blessures profondes ou encore un stress physique associé à une maladie grave. Ils causent des ulcères de contrainte qui sont souvent nombreux et se situent la plupart du temps dans l’estomac et parfois au début de l’intestin grêle c'est-à-dire le duodénum proximal.
  • Parfois, un ulcère de l’estomac peut se transformer en un cancer de l’estomac qui s’est ulcéré.  

Les complications

Les complications ne sont pas beaucoup et elles sont souvent rares. L’ulcère peut provoquer une hémorragie : le sang s’écoule à l’intérieur du tube digestif. On constate que les selles deviennent noires, ainsi les saignements peuvent provoquer une anémie avec le temps, une fois ils ne sont pas détectés. La consultation d’un médecin est obligatoire.

Une autre complication peuvent être causée c’est la perforation totale de la paroi du tube digestif. Cet état peut causer des maux abdominaux graves et qui s’augmentent rapidement en péritonite.

Les traitements médicaux de l’ulcère de l’estomac et de l’ulcère gastroduodénal  

Le traitement doit se faire dés que le diagnostic est posé. D’habitude, le traitement de l’ulcère est le même que celui-ci soit gastrique ou duodénal.

L’approche thérapeutique vise à :

  • Réduire l’acidité de l’estomac, pour atténuer les maux.
  • Soigner l’infection à la bactérie Hlicobacter pylori, ce qui aide également à prévenir les récidives.

Avant de se soigner, le médecin doit vérifier s’il s’agit bien d’un ulcère de l’estomac ou d’un ulcère duodénal. Une fois l’ulcère est trouvé dans l’estomac le prélèvement de tissus sera réalisé afin d’éliminer la faible possibilité qu’il s’agisse d’un cancer de l’estomac. En effet, l’ulcère duodénal est pratiquement toujours léger. Le diagnostic consiste en un repas baryté (une liquide crayeux), accompagné d’une radiographie de l’abdomen afin de visualiser l’ulcère ou en une gastroscopie. La gastroscopie repose sur l’insertion d’un long tube flexible muni d’une petite caméra  er par la bouche  pour observer les parois de l’estomac.

Les médicaments

Les médicaments suivants, mènent au rétablissement de plus de 90% des ulcères au bout d’un mois à deux mois.

Pour réduire l’acidité

Antihistaminiques H2, ces médicaments servent à diminuer la quantité d’acide que fabrique l’estomac. En effet, cela permet de protéger la zone atteinte afin de lui donner le temps de cicatriser. Le terme H2 représente les récepteurs à histamine. Par ailleurs, le médicament s’associe aux récepteurs à histamine pour empêcher leur production.

Pour soigner l’infection

Des diagnostics du sang, d’haleine et même une biopsie de la paroi de l’estomac permettent au médecin de  vérifier s’il existe une infection à la bactérie  H. pylori.

Antibiotiques, une fois l’ulcère est provoqué par une infection à H. pylori, le médecin vous ordonne en général deux antibiotiques pour deux semaines. En effet, les antibiotiques les plus usés sont l’amoxicilline, clarithromycine et le métronidazol. On associe souvent les deux antibiotiques à un autre médicament contre l’acidité. Cet antiacide aide d’avantage à lutter conter l’infection.

Neila

neila

Votre assistante médicale

Demander devis

Réseaux sociaux