La journée dédiée aux amoureux est arrivée, avec l’exploitation conséquente du plus noble des sentiments : l’amour ! En laissant de côté l’aspect commercial de cette journée, nous voulons vous faire connaître les bienfaits de l’amour sur la santé.

Saint Valentin tous les jours

Saint Valentin apporte souvent avec soi amour, passion et désir dans le couple, les bienfaits de l’amour nous conduisent à la pensée que chaque jour on devrait célébrer la journée des amoureux.

Les effets de l’amour dans l’organisme peuvent être considérés comme une médecine naturelle, car il est bon pour la santé physique et psychologique, et ses effets positifs se reflètent sur l’organisme tout entier.

Amour et bénéfices sur la santé

L’être amoureux a le même résultat que la consommation d’une drogue car les substances libérées dans le corps agissent sur les mêmes circuits cérébraux activés par la cocaïne, la caféine, la nicotine et le chocolat analgésique et a également des effets sur l’aspect physique.

Tous les résultats sur l’organisme listés ci-dessous se fondent sur des études scientifiques étayées par des tests hématologiques, cliniques et neurologiques effectués sur des patients observés avant et après leurs rapports sexuels, afin de contrôler leurs effets bénéfiques.

Fait brûler des calories

Environ 30 minutes d’activité sexuelle peuvent brûler jusqu’à 200 calories et est comparable à une session de Pilates ou à 30 minutes de tapis de course.

Étant une activité physique qui engage de nombreux muscles du corps, elle conduit à la consommation de calories et la perte de poids, au cours d’un rapport complet vous arrivez à brûler jusqu’à 250 calories, au-delà des calories consommées en demi heure de marche rapide.

Renforce le système immunitaire

S’embrasser avec passion, en plus d’être excitant, favorise l’échange de bactéries dans la bouche; ceci conduit à un renforcement du système immunitaire et à l’amélioration de l’état de bien-être de l’organisme.

Faire l’amour au moins deux fois par semaine conduit à une augmentation des anticorps dans l’organisme (environ 30%) par rapport à ceux qui sont moins actifs sous les draps.

De plus, dans une étude publiée sur l’American Journal of Cardiology, il est écrit que faire l’amour réduit le risque de développer des maladies cardiovasculaires.

Améliore le sommeil

L’orgasme résultant de l’acte sexuel libère le corps la prolactine, hormone responsable des sensations de relaxation musculaire, psychologique et de la somnolence.

L’augmentation des niveaux de prolactine après avoir fait l’amour efface les sentiments de rancune, de colère et de ressentiment réprimés pendant la journée.

Chez le mâle, l’ocytocine et la sérotonine, produites pendant l’éjaculation, vont à « éteindre » une partie du cortex préfrontal causant un puissant effet soporifique.

Soulage la douleur

En faisant l’amour, le cerveau produit des endorphines qui ont un effet positif sur la perception de la douleur, ce qui rend le sexe un véritable analgésique naturel.

Dans ce cas, la plus célèbre des excuses féminines n’a pas de raison d’exister : même si vous avez des maux de tête, les rapports sexuels aident à les soulager. Une étude allemande portant sur 60% des patients souffrant de migraine a montré que les personnes ayant eu des rapports sexuels ont rapporté un soulagement de la douleur.

Chez les femmes, elle a des effets analgésiques en élevant le seuil de la douleur : l’activité sexuelle régulière renforce les muscles du plancher pelvien, en les maintenant toniques et en réduisant les douleurs menstruelles.

Stimule la mémoire

Faire l’amour stimule fréquemment les neurones de la matière grise en maintenant active, surtout chez les personnes âgées, la rapidité du langage et la perception visuelle.

Même les capacités mentales, la mémoire et les autres fonctions du cerveau, comme les capacités décisionnelles, tirent des avantages de ces améliorations et plus on reste sexuellement actif, plus les fonctions mentales restent vigilantes dans le temps grâce à l’augmentation des neurones dans l’hippocampe, la région cérébrale associée à la mémoire.

L’amour, est un puissant antistress

Des tests effectués sur des personnes amoureuses ont démontré une réduction sensible de 30% des niveaux de stress, de l’anxiété et une moindre propension à l’abus de substances. Faire l’amour peut souvent aider à réduire même les tensions émotionnelles importantes.

L’ocytocine libérée pendant le sexe stimule également la bonne humeur en aidant la relaxation des individus.

Par contre, quand nous ne faisons pas l’amour, la nervosité augmente et l’humeur diminue.

Ça rend les gens plus heureux

Avoir une vie sexuelle active augmente l’état de bonheur du couple et stimule la production dans le cerveau des endorphines, substances qui modifient l’état de tranquillité et de bonne humeur.

Ces sensations de plaisir sont également liés à la dopamine, le neuro-transmetteur qui active dans le cerveau les centres de la récompense, qui est également impliqué dans les cas de dépendance aux drogues.

L’amour nous maintient jeunes

Une étude australienne portant sur les femmes et les hommes de plus de 50 ans a montré qu’avoir des relations sexuelles au moins deux fois par semaine entraîne un taux de mortalité plus faible que les autres.

La libération d’endorphines pendant l’activité sexuelle, en plus des autres substances libérées pendant l’excitation, provoque une action anti-âge qui ralentit le vieillissement surtout du système cardiovasculaire et du cerveau, améliore la peau du corps et du visage, ralentissent la formation de rides et favorisent l’élasticité des tissus en donnant un aspect plus jeune de quelques années.

Conclusions

De nombreuses études confirment et renforcent l’idée des avantages de faire l’amour: les couples qui ne font pas l’amour, surtout après un certain âge, tombent plus facilement malades.

Les couples vraiment heureux n’attendent pas le 14 février pour célébrer et vivre ce jour comme un autre et n’ont pas besoin d’attendre la Saint Valentin pour se couper des moments d’intimité.

Une activité sexuelle régulière stimule le désir, tandis que l’abstinence a des effets négatifs sur la libido.

Nous ne devons pas cesser d’être amoureux et de faire l’amour, sans céder à la fatigue ou à la paresse pour avoir, comme récompense, l’amour du compagnon et plus de bien-être.

Faire l’amour est bon pour la santé!

© 2019 - Hosgan Healthcare

Ce site est créé et référencé par Sofirux

En cas d'urgence       +216 25 769 144