À un moment de l’histoire où les questions de santé n’ont jamais été abordées auparavant, le thème de la nutrition est devenu particulièrement important. Plus précisément, étant donné la croissance exponentielle de la prise de conscience des régimes végétariens ou végétaliens, les gens réfléchissent souvent à la meilleure façon de remplacer le lait dans leur alimentation quotidienne.

Il s’agit d’une question particulièrement complexe, pour laquelle il convient de prendre en compte les dérivés les plus couramment utilisés. Entre les variétés de produits laitiers et le goût simple, une analyse intéressante peut être faite.

Essayons de mieux les comprendre.

Le lait de vache : l’original et le plus courant

Pour les sucreries, pour le café du matin, pour l’utilisation également dans la préparation de plats salés, le lait de vache est encore le plus utilisé et le plus répandu. Il faut tout d’abord faire une petite différence entre le lait non laitier et le lait de vache, qui contient 8 grammes de protéines, 300 mg de calcium et 400 mg de potassium, s’installant sur le podium des sources de nutrition définitivement recommandables. Le vrai problème se pose avec les personnes qui ont une intolérance au lactose et qui doivent donc se poser le problème du remplacement des nutriments contenus dans le lait.

C’est précisément la raison pour laquelle il existe différents types de lait : du lait écrémé au lait complet, en passant par le lait sans lactose, qui est généralement plus facile à digérer. En général, ils sont contenus dans une tasse de lait :

110 calories 2,5 grammes de matières grasses 12 grammes de glucides 12 grammes de sucre (en plus des données déjà mentionnées ci-dessus).
Un apport nutritionnel donc, définitivement intéressant pour l’organisme !

Le lait de soja : le plus populaire parmi les végétariens

Dans un classement imaginaire parmi les types de lait les plus populaires – après l’original – le lait de soja est présenté d’une manière très intéressante. Particulièrement courante aujourd’hui également dans nos bars, où l’on peut désormais déguster un cappuccino uniquement avec du lait de soja, cette boisson est particulièrement nutritive en raison du mélange de légumes et de protéines qui la compose.

Le soja contient la même quantité de protéines que le lait de vache, ce qui garantit, contrairement au lactose, une meilleure digestibilité. Comme il est également dérivé d’une légumineuse, le lait de soja garantit un apport protéique très utile, surtout au niveau alimentaire et pour ceux qui, ayant éliminé toute nourriture animale, tentent de remplacer cet apport protéique par un régime alternatif. Plus précisément, dans une tasse de lait de soja, nous pouvons trouver :

110 calories 8 grammes de protéines (comme pour le lait de vache)9 grammes de glucides 9 grammes de sucres

Le lait de riz : un choix facile à digérer

S’il y a un avantage que le lait de riz a sur ses concurrents, c’est qu’il est facilement assimilé par ceux qui le prennent. Souvent préparé à la maison, il est aussi particulièrement utilisé pour les desserts et les glaces, formes dans lesquelles on le trouve fréquemment sur le marché.

Dans ce cas également – comme dans celui du soja – l’absence de lactose le rend particulièrement positif aux yeux de ceux qui sont intolérants au lait ordinaire, ce qui facilite également son assomption par ceux qui ont des problèmes avec le soja. Cependant, le lait de riz a une capacité nutritionnelle légèrement inférieure, même dans les cas où il est fabriqué avec du lait brun. Ils sont estimés par tasse :

120 calories 23 grammes d’hydrates de carbone 1 gramme de protéines, ce qui est nettement moins que les deux mentionnés ci-dessus.

Amande, noix de coco, avoine : les autres choix

Moins utilisés mais certainement très importants sont également le lait d’amande, le lait de coco et le lait d’avoine. En particulier :

Lait d’amande – Le lait d’amande, en plus de l’associer à une boisson sicilienne très savoureuse, est particulièrement utile d’un point de vue nutritionnel pour les qualités offertes par l’amande. C’est aussi une boisson qui ne contient pas de matières grasses mais même pas de protéines et qui représente cependant un bon compromis pour ceux qui aiment particulièrement… les amandes ! Le lait de coco – Définitivement savoureux, le lait de coco est souvent déconseillé en raison de sa forte présence de graisses saturées. En fait, en raison de son contenu nutritionnel, c’est une boisson qui est plus souvent neutre que nocive, bien que les cardiologues recommandent une consommation prudente pour les graisses mono insaturées qu’elle contient. Lait d’avoine – Une dernière option est le lait d’avoine, pour le moment peu répandu mais significatif par la présence élevée de fibres solubles, très utiles pour lutter contre le cholestérol. C’est aussi une boisson facilement digestible et, pour cette raison, souvent utile pour ceux qui ont des intolérances différentes.

Comme vous pouvez le constater, le choix entre les différents types de lait est désormais une bataille ouverte entre plusieurs prétendants, chacun ayant ses propres caractéristiques.

© 2019 - Hosgan Healthcare

Ce site est créé et référencé par Sofirux

En cas d'urgence       +216 25 769 144