Les calcifications mammaires sont des dépôts de calcium qui se forment dans le tissu du sein. Cette affection est assez courante après 40 ans et ne « signe » pas forcément un cancer du sein. Il existe deux formes de dépôts : les macrocalcifications sont liées au vieillissement des artères du sein ou à la présence d’une ancienne lésion ou d’un fibroadénome. Les microcalcifications, de forme plus réduite, signifient souvent que les cellules ont une activité accrue. Ces dernières peuvent faire soupçonner un cancer du sein.

Comment fait-on le diagnostic ?

Les calcifications ne provoquent aucun symptôme. Elles apparaissent à la mammographie sous la forme de petites taches blanches. « L’analyse de leur taille, de leur forme et de leur répartition permet au radiologue d’estimer s’il y a besoin d’effectuer une biopsie sous stéréotaxie afin de vérifier qu’il ne s’agit pas d’un cancer ». A l’aide d’un pistolet muni d’une aiguille creuse, il va prélever de minuscules « carottes » de micro-calcifications afin de les analyser.

Comment ça se soigne ?

Plus les microcalcifications sont nombreuses et groupées, plus elles sont suspectes. S’il y a une forte suspicion de malignité (le médecin soupçonne la présence d’un petit cancer), leur ablation est alors indispensable.

Hosgan Health Care , Votre santé à l’étranger

En cas d'urgence       +216 25 769 144