L’apparition d’une éventuelle démence sénile peut être maîtrisée par un simple geste quotidien : boire du thé. A le confirmer, une étude menée par l’Université de Singapour, qui a observé la réduction considérable des cas de démence mentale parmi des consommateurs habitués à la note boisson.

Le thé a donc de puissants effets bénéfiques dans l’organisme et réduirait également les chances de souffrir, à l’avenir, de démence. Il n’y a pas un thé en particulier qui doit être pris à cette fin : vous pouvez, en effet, boire du thé noir, vert ou d’autres variétés. Cette boisson pourrait, selon les chercheurs, réduire la démence sénile de 50%. La prévention part donc du thé, une des boissons préférées des Anglais mais aussi des peuples asiatiques.

Le gène de la démence sénile est appelé APOE, qui développe le‘Alzheimer dans la variante de l’allèle E4. Le groupe de chercheurs, mené par Feng Lei, a observé, en ce sens, que la réduction marquée des cas de démence mentale dériverait justement du thé. L’équipe a mené cette recherche, utilisant 957 individus, de 55 ans et plus, observés pendant 7 ans. L’échantillon a été divisé en deux groupes : les porteurs de la variante génétique et les non porteurs.

Les chercheurs ont tenu compte non seulement de l’âge et de la prédisposition génétique, mais aussi des modes de vie des participants. Les données issues de cette étude seraient donc claires : si vous buvez beaucoup de thé et buvez au moins une tasse de cette boisson par jour, vous contribuez à réduire le risque de démence de 50% et de 86% chez les porteurs du gène altéré. La recherche scientifique a été publiée dans le Journal of Nutrition, Health and aging.
Vous pouvez, à ce stade, dire qu’un thé par jour, tout comme la pomme, éloigne le médecin de votre chemin.

© 2019 - Hosgan Healthcare

Ce site est créé et référencé par Sofirux

En cas d'urgence       +216 25 769 144