Qu’est-ce que le coronavirus ?

Les coronavirus sont une grande famille de virus connus pour causer des maladies allant du rhume commun à des formes plus graves comme le syndrome respiratoire du moyen-orient (Mers) et le syndrome respiratoire aigu sévère (Sars). Le COVID-19 est une nouvelle souche de coronavirus qui n’avait jamais été identifiée chez l’homme et qui a été signalée pour la première fois à Wuhan, en Chine, en décembre 2019.

Quels sont les symptômes du coronavirus?

Cela dépend du virus, mais les symptômes les plus courants comprennent la fièvre, la toux, les difficultés respiratoires. Dans les cas les plus graves, l’infection peut provoquer une pneumonie, un syndrome respiratoire aigu sévère, une insuffisance rénale et même la mort.

Quelle est la différence avec les symptômes de la grippe?

Les symptômes sont similaires et consistent en toux, fièvre et rhume. Ils sont toutefois causés par des virus différents, donc, en cas de suspicion de coronavirus, il est nécessaire d’effectuer des tests de laboratoire pour confirmer le diagnostic.

Comment le coronavirus se transmet-il?

Le COVID-19 se propage principalement par contact étroit avec une personne malade. La voie principale est la gouttelette du souffle des personnes infectées, par exemple par la salive, en toussant et en éternuant, ou par des contacts personnels directs ou encore par les mains, en touchant avec les mains contaminées (c’est-à-dire pas encore lavées), la bouche, le nez ou les yeux. Dans de rares cas, l’infection peut survenir par contamination fécale.

Y a-t-il un vaccin pour ça ?

Comme il s’agit d’une nouvelle maladie, il n’existe pas encore de vaccin contre le nouveau coronavirus et le délai de mise en place d’un vaccin ad hoc peut être relativement long (on estime qu’il est de 12 à 18 mois).

Comment peut-on le prévenir?

Dans l’attente d’un vaccin, le ministère de la Santé recommande de se tenir informé de la propagation de l’épidémie, par exemple via le site de l’Organisation mondiale de la santé, et de prendre des mesures de protection personnelle telles que se laver souvent les mains et éviter le contact rapproché avec des personnes qui toussent, éternuent ou qui ont de la fièvre.

Comment le coronavirus est-il diagnostiqué?

La seule façon de confirmer le diagnostic de COVID-19 est de se soumettre à des tests de laboratoire.

A quel point est-il dangereux ?

Comme d’autres maladies respiratoires, l’infection par le nouveau coronavirus peut provoquer des symptômes bénins tels que rhume, maux de gorge, toux et fièvre, ou des symptômes plus sévères tels que pneumonie et difficultés respiratoires. Elle peut être fatale. Les personnes les plus sensibles aux formes graves sont les personnes âgées et celles qui ont des maladies préexistantes, comme le diabète et les maladies cardiaques.

L’infection peut-elle être contractée par une personne qui ne présente pas de symptômes?

Selon les données actuellement disponibles, les personnes symptomatiques sont la cause la plus fréquente de la propagation du nouveau coronavirus. L’OMS considère que l’infection par un nouveau coronavirus n’est pas fréquente chez les personnes qui n’ont pas encore développé de symptômes.

Combien de temps dure l’incubation?

La période d’incubation, c’est-à-dire le laps de temps entre la contamination et le développement des symptômes cliniques, est actuellement estimée entre 2 et 11 jours, jusqu’à un maximum de 14 jours.

Les masques servent-ils? Comment les utiliser?

L’OMS recommande de ne porter un masque qu’à ceux qui soupçonnent d’avoir contracté le nouveau coronavirus et présentent des symptômes tels que toux ou éternuements, ou à ceux qui prennent soin d’une personne suspectée d’être infectée par COVID-19. L’utilisation du masque aide à limiter la propagation du virus mais doit être adoptée en plus d’autres mesures d’hygiène respiratoire et des mains. Les ministères suggèrent de se laver les mains avec de l’eau et du savon ou avec une solution alcoolisée avant de la porter, de bien la faire adhérer en recouvrant bouche et nez, d’éviter de la toucher (si vous le faites, lavez-vous les mains), de la remplacer par une nouvelle lorsqu’elle devient humide, la retirer de l’élastique sans toucher l’avant du masque, puis la jeter immédiatement dans un sac fermé et se laver les mains. Porter plusieurs masques superposés ne sert à rien.

Quels sont les risques pour les voyageurs?

Le ministère recommande de reporter les voyages inutiles dans les zones à risque de la Chine, consultables sur le site de l’OMS. Si vous vous rendez en Chine, dans les zones à risque, l’invitation est de vous vacciner contre la grippe saisonnière au moins deux semaines avant le voyage, afin de faciliter le diagnostic et la gestion des cas suspects. Il est également recommandé d’éviter de visiter les marchés des aliments frais d’origine animale et d’animaux vivants, d’éviter le contact avec des personnes présentant des symptômes respiratoires et de laver fréquemment les mains.

© 2019 - Hosgan Healthcare

Ce site est créé et référencé par Sofirux

En cas d'urgence       +216 25 769 144