Le tourisme médical est un phénomène de plus en plus important. Dans le monde entier, 11 à 14 millions de personnes choisissent chaque année de se faire soigner dans un pays autre que le leur, créant ainsi un chiffre d’affaires de 100 milliards de dollars. Et ces chiffres continuent de croître à un rythme de 10% par an. Les destinations les plus prisées dans le monde sont la Thaïlande (1,2 million de visites), le Mexique (1 million), la Malaisie (850000), les États-Unis (800000), Singapour (610 milles) et l’Inde (400 milles).

Ce sont surtout les États-Unis qui décident de quitter leur maison lorsqu’ils doivent opérer : ils choisissent d’emprunter la voie du tourisme sanitaire 45% de la population. Mais aussi les Allemands (34%), les Anglais (23%), et les Arabes (19%) atteignent des chiffres importants.

Thaïlande et Malaisie sont surtout nécessaires pour les interventions orthopédiques, les Etats-Unis sont choisis pour la cardiologie et la chirurgie cardiaque mais aussi pour les traitements contre le cancer, pour lesquelles on va aussi en France et en Allemagne. L’Amérique latine, mère de la chirurgie esthétique, reste la destination préférée pour ceux qui décident de se soumettre à des retouches, les Italiens, vont surtout en Croatie pour des soins dentaires ou en Turquie pour des transplantations de cheveux.

Mais qu’est-ce qui pousse des millions de patients à quitter leur pays chaque année pour se faire soigner ? La première concerne la possibilité de subir des interventions qui sont interdites dans votre pays. Mais le facteur central qui conduit beaucoup à aller au-delà des frontières est le prix des prestations : en fait, on estime que 80% des touristes en soins de santé empruntent cette voie pour le rapport qualité/prix. Il suffit de penser que si un pontage coronarien aux États-Unis peut coûter jusqu’à 88000 dollars, en Italie la même intervention coûte 40000 euros et en Tunisie environ 30000 euros.

Assistance sanitaire à l’étranger

Il est légitime de se demander comment certains pays peuvent offrir ds tarifs plus compétitifs que d’autres et la réponse est beaucoup plus simple de c qu’on ne pourrait imaginer: dans beaucoup de pays le système d’assistance sanitaire est soumis à moins de pression fiscal par rapport à d’autres, et ce se traduit par un plus grand pouvoir des structures dans l’investissement de la formation du personnel médical et paramédical, et dans le matériel et les technologies de dernière génération.
Voici comment certains pays arrivent à offrir des services sanitaires de haute qualité et à des prix raisonnables: ils bénéficient d’un système où plus il y a un nombre important d’interventions, plus ces structures peuvent acquérir des dispositifs médicaux avant-gardistes et plus les prix d ces mêmes interventions baissent.

© 2019 - Hosgan Healthcare

Ce site est créé et référencé par Sofirux

En cas d'urgence       +216 25 769 144